tabou poil pubien feminin

La chatte, avec ou sans poil?

[Féminité] Et non, dans cet article je ne vais pas parler de Sphynx ou de chat Birman ou de Maine Coon! J’adore les chats mais pour le coup, ce n’est pas le centre de mon attention. On va pourtant parler de chatte et de poils. Mais c’est plus une question féminine et de pilosité et d’épilation… Ohhh monsieur, ne quitte pas cette page. 1/ parce que je vais parler de toi 2/ parce que tu pourrais apprendre des choses!

L’évolution de la pilosité féminine à travers les siècles

Si vous suivez le webzine régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que j’apprends plein de choses en préparant mes articles. Généralement, j’ai une idée (souvent une idée de merde) et je la développe au gré de mes recherches et de ma connerie. Et pour les poils de chatte, c’est tout à fait ça. Je ne suis pas spécialisée en épilation. Je ne m’étais jamais réellement posé la question hors d’un cadre personnel. Donc ouais, j’apprends un tas de choses, comme le fait que l’épilation, ça se pratique depuis la préhistoire. Chez les égyptiens, les reines étaient elles aussi épilées, et pas qu’un peu, puisqu’aucun poil n’avait sa place sur le corps. L’idée à retenir, c’est que les poils c’était pour les animaux. Donc une femme sans poil, c’est synonyme de pureté.
Pour revenir à une époque un peu plus contemporaine, on peut se rendre compte qu’au cours de ces 3 dernières décennies, les femmes ont de moins en moins de poils. Les jambes et les aisselles, c’est du classique. Les poils de chatte, c’est plus récent. Dans les années 70 et 80, c’était soirée disco dans la culotte. Et puis, petit à petit, le poil a eu de moins en moins sa place. D’ailleurs, si ça vous intéresse, j’ai une super vidéo qui revient sur ce phénomène.

A quoi servent les poils pubiens?

Bon, c’est bien on a compris que les poils chez la femme, ce n’était vraiment pas bien vu depuis des siècles et des siècles et qu’elles se font souffrir depuis autant d’années. Mais avant d’aller plus loin, il est nécessaire de se poser une question: La nature nous a tous munis de poils pubiens, mais pourquoi faire? Et même si la nature est une bitch quand elle veut, elle n’a sûrement pas du décidé comme ça: « Tiens je vais leur foutre une tarte aux poils entre les jambes, juste pour les faire chier! »…
Chez la femme, la première chose à retenir c’est que c’est un bouclier de protection. Et NON! Je te vois venir! C’est pas parce qu’elle a des poils à la chatte que ça la préserve de se faire sauter. Sois pas de mauvaise foi, bordel! Non le poil préserve la vulve des frottements et des coups de butoir un peu trop violents. La toison protège aussi des infections, donc normalement si tu as des poils à cet endroit, tu devrais moins chopper de mycoses. Si j’étais un mec, je préférerai tremper mon zgueg dans quelque chose certes poilu mais sans trucs dégueux comme les mycoses vaginales. (Avoue, monsieur, à lire « mycose vaginale », tu as eu un haut le coeur!).

poil feminite epilation
Deuxième point à propos de l’utilité des poils pubiens, c’est qu’ils ont un rôle dans le désir sexuel. Non, non, non, c’est pas une question de chatte qui pue. Les poils ne gardent pas la crasse, ni les odeurs – du moins, quand c’est lavé quotidiennement! Non, le trucs c’est que les femmes dégagent des phéromones et les poils pubiens permettent à ces dernières de rester bien en place et ne pas s’évaporer dans la nature. On voit donc bien la contradiction du monde humain: la nature fait tout pour qu’on baise mais on nous a mis dans l’idée que les poils de chatte c’était un tue l’amour. WTF!

epilation feminine tabou poil

Les côtés relous des poils – et pas que les poils pubiens

Si je veux faire le tour du sujet, il faut bien avouer que les poils, ça peut parfois être relou. On pense tout de suite au poil sur la langue après un cuni, mais dans l’absolu, c’est pas pire qu’un bout de salade coincé entre les dents.
Il y a plus gênant, notamment si on s’épile le pubis, c’est le poil incarné. Un peu comme les ongles mais version poil. Le poil, au lieu de pousser comme tous les autres vers l’extérieur, décide de croitre sous la peau. Comme c’est pas sa place, ça crée une infection, allant du petit bouton pas très joli à des trucs bien plus dégueulasses.
J’ai aussi lu un article fort peu intéressants sur le média 20minutes qui revenait sur les dangers de l’épilation intégrale. Le truc c’est qu’il mettait en avant une étude mal foutue sur la propagation des MST et IST et l’épilation. Ouais sauf que la base c’est de demander aux gens s’ils se protègent avant. Ce qui visiblement n’avait pas été fait. Ce n’est plus à prouver, c’est la capote qui protège de tous les trucs dégueulasses sexuellement transmissibles, pas les poils. (Sombres crétins!) Après, ils auraient pu se demander si les femmes épilées avaient plus de rapports sexuels que les femmes qui gardent leur chatte en l’état. Mais c’est une autre histoire!

art sexe poil epilation

Les fantasmes liés aux poils pubiens féminins

Très honnêtement, il y a deux choses qui me dérangent dans l’épilation intégrale chez la femme. 1/Le manque de parité, les hommes aiment un sexe féminin sans poils mais ils n’ont pas les couilles eux-mêmes de se les passer à la cire. C’est pas équitable. 2/ Ca nous fait une chatte d’une gamine de 4 ans. Et ça, c’est un fantasme qui me laisse un peu super perplexe! Quand on parle de fantasme lié au sexe féminin épilé, on a aussi le fantasme de l’actrice X. Comme je l’ai écrit plus haut, depuis les années 90 / 2000 les poils se font plus rares jusqu’à devenir inexistants.
Pour préparer cette partie, j’ai lu un article sur le magazine Grazia, avec des témoignages de mecs sur leurs préférences. Enfin, le plus vieux qui donne son point de vue à 32 ans et globalement les autres sont dans la vingtaine. Donc ça donne un point de vue, mais pas très objectif au final. A moins que la pression des poils pubiens ne soit réservé qu’aux jeunettes. (Et comme je ne suis plus une jeunette, je peux te dire que Non, cette pression sociale n’est pas réservée qu’aux jeunes!). En gros, les gamins expliquent O combien ils préfèrent une chatte avec peu de poils ou sans. En revanche, grâce à Biba, j’ai appris qu’il y avait un fantasme récurrent chez les mecs: celui de voir leur compagne se faire épiler. Il n’y a pas vraiment d’explications données dans l’article. Est-ce que c’est l’idée de voir sa copine à 4 pattes sur une table avec une femme qui lui passe de la cire entre les jambes? Est-ce que ce serait la douleur ressentie quand on arrache les bandes de cires? Honnêtement messieurs, n’hésitez pas à m’expliquer tout ça en commentaire!

femme epilee douche

Garder sa toison pubienne – un acte de rébellion

Ticket de métro, intégrale, coupe brésilienne (non pas comme le lissage brésilien), entretenu juste sur les côtes… Il y a une tonne de manières différentes de se tailler les poils de la chatte. De toutes façons, quand arrivent les beaux jours, les médias féminins nous sortent la même rengaine: Oust les poils, ça fait dégueulasse quand ça dépasse du maillot de bain. La pression sociale est bel et bien là. Y’a pas à tortiller du cul. Si le sujet vous intéresse, il y a un article archi complet sur le magazine Slate qui revient sur la pilosité féminine à travers la communication des marques, le féminisme ou encore la société au sens plus large. En gros, ce que je retiens c’est que le poil est mal vu, très mal vu. D’ailleurs, on ne le montre pas. Quelques marques font de la rébellion en montrant des filles pas épilées (jambes et aisselles), mais c’est rare. C’est un peu comme les marques de protections périodiques qui nous font croire que les règles c’est bleu. Le rasoir ou la cire épilent des jambes parfaitement rasées. Anyway!
J’ai essayé de savoir si les poils de chatte étaient une revendication féministe, mais au final, les poils c’est tellement tabou qu’on trouve peu d’articles sur le sujets. Les féministes subiraient-elles aussi la pression sociale et s’épileraient le sexe? Cette question restera en suspend… (Et j’ai la flemme d’appeler mon frère qui vit dans une communauté féministe pour lui demander!)
J’ai quand même trouvé quelques rares témoignages qui parlent du port du poil dans le sens: « C’est mon corps, c’est mon choix ». Une idée de se ré-approprier ce qui est à nous. Et ce n’est pas qu’une question de sexe. S’épiler prend du temps, s’épiler fait mal.

femme pas epilee sexe

Donc voilà, pour terminer ce long article à propos des poils de chattes, on peut dire que les vendeurs de cire et rasoirs ont encore de beaux jours devant eux!

Source de l’image à la une 

Laisser un commentaire