orgie saturnales rome antique

Et si on se faisait une petite orgie? #1 les Saturnales

[Culture Q] Les orgies, c’est de saison, non? On bouffe comme des porcs, vous avez peut-être fait même une orgie de foie gras, d’huitres, de caviar ou d’alcool pour Noël ou vous en prévoyez une pour nouvel an. On sait tous ce qu’est une orgie. Enfin, on croit tous savoir ce que c’est. Même si on en parle communément à propos de la bouffe. Une orgie dans notre esprit est aussi liée à la sexualité. On a tendance à imaginer les orgies antiques comme des soirées où l’on mangeait goulument et où l’on baisait sans discernement. J’ai eu envie de m’interroger sur les origines des orgies et plus encore, ce qui va donner une série d’articles, pour qu’on ne mélange pas tout. Et on commence par les Saturnales qui sont, elles aussi, de saison!

Le dieu Saturne dans la mythologie greco-romaine

Si vous êtes une quiche en mythologie, n’ayez crainte, je vais faire en sorte de rendre ça simple. Même moi, je m’y perds aussi et encore, c’est un peu plus simple que les dieux de l’hindouisme. Anyway! On ne part pas en Inde, mais du côté de la Grèce et de la Rome Antiques. Le dieu Saturne est une divinité qui n’est active qu’en hiver, pendant le solstice d’hiver. Saturne c’est chez les romains. Chronos c’est chez les grecs. Mais c’est le même bonhomme, c’est le roi des dieux. Il a tué son père et il doit mourir tué par l’un de ses enfants, donc il décide de tous les bouffer. (Sympa le daron, non?) Sa soeur et femme Rhéa n’est pas très très contente, donc elle le prend pour un con. Son dernier, elle le cache et donne une pierre avec des langes à la place. C’est comme ça que Jupiter / Zeus passe à la trappe et peut venger ses frères et soeurs plus tard. Il chasse alors son padre du ciel et Saturne va se réfugier chez Janus ( roi et dieu à deux têtes, dieu des débuts et des fins, tagada tsouin tsouin). C’est à se moment que commence l’âge d’or, le règle de Saturne avec Janus. L’âge d’or est une période de l’humanité dans la mythologie. Elle suit la création de l’homme puis elle sera suivi par l’âge d’argent, soit le règne de Zeus. Plus on avance dans le temps, plus le métal est pourri, puisque cela représente la déchéance humaine. On est donc dans l’âge de fer (pas comme le trône de fer) – on s’accorde à dire que ça pue du cul. Mais je m’éparpille. Ce qu’il faut retenir c’est que cette période est considérée comme parfaite, abondante, facile pour les humains sur terre, ce qui explique pourquoi les romains et les grecs lui vouaient un culte tous les ans: les Saturnales.

saturne mythologie saturnales orgies noel

Les Saturnales dans l’antiquité romaine

Je le disais plus haut, les Saturnales sont de saison. Et pour cause, ce sont des festivités liées à notre fin / début d’année. Bah oui, à cette époque, vu que JC n’était pas né, le calendrier était un peu différent, on les place sur le calendrier actuel une semaine avant le solstice d’hiver, soit à partir du 15 décembre. C’est un peu l’ancêtre de Noël, avant la naissance de JC of course! Elles sont aussi liées à la fête des rois et au carnaval. Et ouais! D’une seule fête antique, on n’en a fait plusieurs. Les Saturnales célèbrent le dieu Saturne. Et cela donne concrètement une inversion des rôles entre les maitres et les esclaves. Ces derniers sont « libres » pendant les Saturnales. Ils ne doivent plus servir leurs maitres, ils peuvent parler librement et peuvent critiquer sans contrainte leurs maitres. Parfois même, les maitres servent leurs esclaves.
Mais tu vas me demander, c’est quoi le rapport avec les orgies? Bah, les Saturnales étaient la bonne excuse pour faire de somptueux banquets qui duraient toute la nuit. Mais pour le coup, ça s’arrête là. Pas de baise dans tous les sens en l’honneur de Saturne. Pour cela, il y a d’autres fêtes romaines, on y viendra dans un autre article! Donc les Saturnales, ce sont avant tout une orgie de bouffe qui renverse les codes sociaux.

saturnales orgie nourriture

Alors une orgie, ce n’est pas juste du sexe?

Pour les Saturnales, il n’est pas question de sexe, de débauche et de pratiques peu recommandables. Mais pourtant elles y sont associées. C’est bizarre, non? Selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, c’est par extension qu’on associe ces célébrations à des « fêtes débridées pendant lesquelles tous les excès sont permis. » On les a associées aux Bacchanales par exemple, une autre célébration romaine pour Bacchus, qui étaient moins mignonnes que les Saturnales. Je vous en parlerai dans un prochain article. 

Pour conclure, les Saturnales ne sont pas des orgies pleines de débauches, de sexe à tout va. En revanche, ce sont bien l’ancêtre de nos fêtes de Noël. On s’y offrait de petits cadeaux. Maintenant, on peut dire que Noël est aussi une orgie – pas uniquement par la bouffe – mais aussi par tous les achats réalisés à cette période de l’année. Mais ceci est une autre histoire!

newsletter Les ZIeux dans la chatte

Source de l’image à la une

1 Comment

Laisser un commentaire