fantasme francais brigitte bardot

Brigitte Bardot, le fantasme de toute une génération

[Fantasme] J’ai 35 ans, autant dire que Brigitte Bardot, je l’ai toujours connue comme un vieux raisin sec. Et pourtant BB est le fantasme de toute une génération – celle avant avant avant la mienne. Et quand on cherche un peu, on comprend pourquoi elle a tant fait fantasmer les hommes. Les Zieux dans la Chatte s’est penché sur la question et on vous dit tout sur l’icône française et l’amie des bêtes.

Brigitte bardot le sex symbol des années 60

BB est née en 1934 – ce qui explique son apparence actuelle peu flatteuse et pleine de rides. Mine de rien c’est important de le souligner parce que dans l’esprit commun, Brigitte Bardot est synonyme de beauté, de féminité, de courbes voluptueuses. C’est un sex symbol mais d’un autre temps. Elle a été actrice, mannequin, chanteuse avant de prendre sa retraite en 1973. A notre époque, on entend encore parler d’elle, mais pour des raisons différentes. C’est une porte-parole de la cause animale. Donc forcément, sur Les Zieux dans la Chatte, comme on est des fans de chats, on l’aime aussi pour ça.
Pourquoi BB est un sex symbol? Si vous faites une recherche Google Images des actrices dans les années 50 et 60, vous verrez un tas de photos en noir et blanc, avec des femmes habillées, classes, bien coiffées… Si vous faites la même recherche, avec BB, les photos son différentes. On en voit plus de BB que des autres actrices. On voit ses jambes, on voit ses épaules. On voit aussi (et surtout) son décolleté plus que généreux. On la voit aussi en maillot de bain. Ca ne vous fait pas tilt? Le bikini est pourtant l’un des symboles de l’émancipation de la femme. (Un jour je prendrais le temps de t’en dire plus à ce propos). Anyway! Même si Brigitte Bardot a toujours refusé l’étiquette de Sex Symbol, les médias l’ont proclamée icône de toute une génération. Elle osait, bien plus que ce qui n’était permis à cette époque! Elle symbolisait une forme de liberté qui avait cruellement manqué pendant la guerre. En 1949, elle fait la couverture du magazine ELLE dont elle deviendra une sorte d’égérie. Elle a alors 15 ans.

couverture magazine sex symbol brigitte bardot

Brigitte Bardot, le cinéma et sa vie olé olé

Avant sa majorité, les parents de BB s’opposent à ce qu’elle fasse du cinéma. C’est pourtant de Roger Vadim qu’elle tombe amoureuse, lors d’une audition. Elle veut se marier avec lui, elle est mineure, ses parents refusent et la menacent de lui faire poursuivre ses études en Angleterre. Elle fait une tentative de suicide – qu’elle rate – parce qu’elle refuse les choix de ses parents. Mais là n’est pas la question. BB fera du cinéma – même si ses vieux ne veulent pas.
Brigitte Bardot est connue pour ses films, dont Et Dieu… Créa la femme de Roger Vadim sont mari en 1956. Ce film commence avec une BB nue qui prend le soleil, vous vous doutez bien qu’à cette époque ce n’était pas le genre de scène qu’on voyait dans toutes les salles de ciné! La nudité, la candeur, la provocation du personnage fait connaitre Bardot de manière internationale. Les scandales de l’actrice et la censure contribueront aussi au succès du film. Et oui, près d’un quart du film est censuré en France!
Outre les scandales liés au film, on a la version de BB assez délurée pour l’époque puisqu’elle finit par quitter son mari pour Jean-Louis Trintignan avec qui elle joue dans Et Dieu… Ce ne sera pas le seul, puisqu’au fil des années, elle aura des liaisons avec Gilbert Bécaud, Sacha Distel, Jaques Charrier (avec qui elle se marie et aura son unique fils). J’en passe. Elle se mariera une troisième fois avec Gunter Sachs (un très riche entrepreneur). Anyway! Vous vous doutez bien que toutes ces liaisons et mariages défrayaient la chronique à cette époque. Brigitte Bardot était sulfureuse à l’écran comme dans sa vie personnelle, qui était étalée dans la presse.

Brigitte Bardot et sa brève relation avec Gainsbourg

On ne peut pas parler de BB sans parler des 86 jours de relations en 1967 entre le sex symbol et Gainsbourg. A cette époque l’auteur, compositeur n’était pas aussi connu que maintenant. Mais BB l’était, ce qui a excité la presse et les médias français et internationaux. Il écrit pour elle et partageront ensemble plusieurs chansons: Harley Davidson, Comic Strip, Bonnie and Clyde. La première version de Je t’aime moi non plus n’est d’ailleurs pas interprétée par Jane Birkin mais par BB. Cette dernière demandera à Gainsbourg de garder cette version secrète. Elle sera connu du grand public qu’en 1980. Entre la brève mais non moins puissante passion amoureuse et les paroles / clips des chansons, le mythe de BB était une nouvelle fois synonyme de liberté et de morale un chouïa bafouée. On peut se demander aussi comment Gainsbourg – un peu moche dans son genre et BB – icône de la féminité ont réussit à se caser ensemble, si ce n’est que 3 mois. Un tas d’articles de presse parlent du couple. Je reteindrai deux choses. La première c’est Brigitte qui a besoin de se sentir aimée (Gunter la trompait! mais elle n’était pas innocente non plus). Gainsbourg a fait de BB sa muse. La seconde c’est l’attirance de Brigitte pour Gainsbourg qui va au-delà du physique. L’homme la séduit grâce à son intelligence, son talent et sa tendresse. (Gainsbarre bourru est arrivé bien plus tard!)

De la femme-enfant à la nudité

BB a avant tout été reconnue pour sa beauté avant d’avoir ses caprices de star et une vie tumultueuse. Elle a commencé à poser vers 14 / 15 ans pour les magazines et elle incarnait parfaitement l’image de la femme-enfant: un corps tout en forme avec une candeur propre à l’enfance. C’est un fantasme assez commun même s’il serait assez mal vu que l’avouer en 2019.
Je l’ai déjà écrit plus haut Brigitte Bardot n’avait pas peur de se dénuder lors de ses films. Cela lui a d’ailleurs valu d’être montrée comme contre exemple dans une expo du Vatican en 1958. Elle est considérée comme l’exemple à ne surtout pas suivre par l’Eglise. (Ils ne sont vraiment pas drôles ces curés!) Grâce à mes recherches, j’ai aussi appris que BB avait posé nue – par pour le ciné mais pour des photos. Elle a donc fait des apparitions dans des revues de charme comme Playboy ou Lui.
Pour le film Le Mépris sorti en 1963 une fois encore BB apparait en tenue d’Eve et visiblement les producteurs du films auraient été déçus qu’il n’y ait pas plus de scènes de l’actrice nue. Qu’est-ce que cela nous dit? Que les producteurs du films étaient de gros pervers? Peut-être. Non, ce qu’il faut retenir, c’est que BB à poil, c’est quelque chose qui fait vendre le film. Un argument de vente qui promet aux producteurs un bon retour sur investissement. Les gens vont au cinéma pour l’histoire du film mais aussi pour la voir elle, et, si possible pas trop habillée.

brigitte bardot photo nue

newsletter Les ZIeux dans la chatte

Source de l’image à la une 

1 Comment

Laisser un commentaire